The new world

24 février, 2011

Collège-lycée Al Kindi, bientôt sous contrat avec l’Education nationale ?

Classé sous Immigration — ameline18 @ 13:48

(Article tiré de Lyoncapitale.fr)

REPORTAGE – Le premier collège-lycée musulman de France entrera le 5 mars dans sa cinquième année d’existence, ce qui lui ouvre, théoriquement, le droit au conventionnement avec l’Education nationale. Le président, Hakim Nazir, a déjà déposé une demande en janvier. Il attend une réponse courant mars.

Samedi 19 février, l’établissement scolaire privé musulman de Décines-Charpieu, en banlieue nord-est de Lyon, organisait ses troisièmes journées portes-ouvertes. Parents et élèves se pressaient ce jour-là dans les couloirs de l’établissement pour assister à l’allocution émue du président, Hakim Nazir. Ce dernier est revenu sur les quatre années d’existence d’Al-Kindi : « le 5 mars 2007, nous ouvrions avec un premier groupe de 17 élèves. 80 journalistes sont venus filmer l’événement. La rentrée ne s’est pas passée facilement. Le recteur de l’époque n’avait pas donné l’autorisation. La première rentrée s’est faite grâce à une décision de justice ... » Le souvenir est amer, mais le projet d’établissement, imaginé en 1986 et réalisé vingt ans plus tard en plein débat sur le voile, commence bel et bien à prendre forme.

Cours de « culture de l’Islam »

432 élèves sont accueillis depuis la rentrée 2010 à Al Kindi, dont 272 au collège, 123 au lycée et 37 en primaire. L’établissement de premier degré a ouvert en 2009, il fonctionne aujourd’hui avec une classe de CP et une de CE1. Un CE2 ouvrira théoriquement l’année prochaine.Dans les apprentissages, l’accent est mis sur le respect des programmes de l’Education nationale. Mais aussi, et c’est là la réelle plus-value de l’établissement, sur le respect et l’apprentissage de la culture et de la religion musulmanes. L’établissement propose des cours d’arabe, dès la sixième. Pour ces journées portes-ouvertes, un atelier de calligraphie arabe a ainsi été installé dans le hall. Et dans la salle de « culture de l’Islam », l’une des plus grande du bâtiment, s’étalent les exposés réalisés par les élèves sur « les codes de bienséance » musulmans. Plusieurs corans trônent aussi sur une table. A côté d’eux, des cahiers d’élèves dans lesquels sont recopiés des versets du Coran (paroles de Dieu), des hadits (paroles du prophète) et un paragraphe qui affirme l’existence des djinns, ces esprits qui vivent parmi les musulmans selon leurs croyances.

Le voile, l’ambiance et les résultats scolaires mis en avant

Hajar, 14 ans, scolarisée à Al Kindi depuis la rentrée de septembre est inscrite en classe de troisième. Elle porte le voile et assure qu’elle est entrée à Al Kindi pour pouvoir le garder. « C’est dur de l’enlever le matin pour aller en cours, de le remettre à midi, puis de l’enlever à nouveau à 13h, etc. Et puis, c’est important, c’est ma religion« . Le père de la jeune fille l’a également fortement poussée à le faire. Mais ce qui a convaincu Hajar autant que le voile, ce sont les bons résultats au brevet de l’établissement : 93% de réussite au Diplôme national du brevet en 2010, dont 40% avec mention, mieux que la moyenne nationale à 82,6%.

Hajar dit aussi qu’elle avait peur dans le public. Peur des autres élèves qui avaient l’insulte un peu trop facile selon elle. Et c’est vrai que ce qui frappe à Al Kindi avant tout, avant le voile des femmes et la barbe des hommes musulmans, c’est la sérénité ambiante, le sourire des élèves, le respect qui règne entre les professeurs, les parents d’élèves et leurs enfants. On se sent un peu comme dans une grande famille.

Les parents d’élèves se félicitent de pouvoir inscrire leurs enfants dans un tel établissement. Une maman se confie : « j’ai fais moi-même ma scolarité à la Favorite à Lyon 5e et je suis très heureuse de retrouver le même type d’encadrement ici pour mon enfant« . Les classes, contrairement aux collèges publics, ne comptent pas plus de 25 élèves à Al-Kindi. Jusqu’à 35 dans l’Education nationale au collège.

Le montant des frais d’inscription, 1 600 euros par an, 160 euros répartis sur dix mois, ne permet cependant pas aux parents d’élèves d’inscrire toute leur fratrie à Al Kindi. Cette mère de trois enfants regrette de n’avoir pu inscrire que son aînée en sixième. Elle compte beaucoup sur le soutien prochain de l’Etat, dans le cadre du passage sous contrat, pour faire baisser le montant des frais de scolarité qui s’établissent, en moyenne, à 600 euros par an dans les établissements catholiques privés sous contrat.

La demande de passage sous contrat est partie

Le président d’Al Kindi, Hakim Nazir, a déposé un dossier de demande à l’inspection académique en janvier pour obtenir le passage sous contrat de son établissement avec l’Education nationale. Théoriquement, il en a le droit au bout de cinq années d’existence. Al Kindi entrera dans sa cinquième année le 5 mars prochain. Peut être que le Rectorat exigera cinq années de fonctionnement ou que l’école primaire, ouverte seulement en 2009, sera exclue du conventionnement. Tous les scénarios sont étudiés.

En théorie, le conventionnement pourrait être accordé dès le 5 mars. Au moins devra-t-il intervenir avant le 15 avril pour que les professeurs de l’Education nationale puissent être recrutés pour organiser la rentrée scolaire 2011/2012. A la rentrée, seules quelques classes pourraient être conventionnées l’année prochaine.

Le sujet, en tout cas, est sur toutes les lèvres depuis la rentrée. Le président Nazir multiplie les contacts pour faire valoir sa demande. Vendredi 18 février, il rencontrait le préfet du Rhône et le lendemain, lors des journées portes-ouvertes, il invitait les élus Jérôme Sturla, représentant du Département, gestionnaire des collèges et Farida Boudaoud, élue à la région Rhône-Alpes qui gère les lycées. Tous deux étant par ailleurs adjoints à Décines.

La peur des « barbus durs » a vécu

Le conseiller général, le premier, s’était inquiété en 2007 de la présence de « barbus durs » au collège-lycée, selon les mots d’Hakim Nazir, le président qui en rit aujourd’hui. Il défend quatre ans plus tard l’idée du passage sous contrat d’Al Kindi. Les collectivités territoriales ayant selon lui « un rôle à jouer » pour faire émerger un « Islam de France » dans le cadre de « notre modèle démocratique« . Il espère toutefois que « dans le contenu des enseignements, le sens critique est bien présent« .

Farida Boudaoud, déléguée à la lutte contre les discriminations se dit fière que cet établissement « ait pu voir le jour en Rhône-Alpes ». Le premier collège musulman de France, le deuxième lycée après le lycée Averroès de Lilles, qui a obtenu le conventionnement en 2010 pour certaines de ses classes. « Obtenez d’abord votre contrat, conclu-t-elle, on verra après pour l’apport financier éventuel de la Région« .

Enfin un soutien de taille, le directeur de l’enseignement catholique du Rhône, Gilles de Bailliencourt était présent samedi 19 février. Il coordonne les 180 établissements privés catholiques du département : 58 collèges, 40 lycées et 80 000 élèves. Il encourage, au nom du diocèse de Lyon, l’établissement musulman afin « d’élever nos enfantsles pieds sur terre, la tête dans le ciel et parce que nous croyons que la spiritualité fait partie de notre humanité« .

Al Kindi coûte chaque année 1,6 millions d’euros en frais de fonctionnement et salaires à l’association du même nom. Si l’établissement passe sous contrat avec l’Education nationale, 10% de son fonctionnement pourra être pris en charge par la collectivité.

alkindiimagelarge.jpg

3 novembre, 2010

L’islam et la démocratie

Classé sous Anormalitées,Immigration — ameline18 @ 17:56

Je n’ai pas souvenir que depuis 1789, ni a fortiori depuis l’instauration en 1905 de la Loi sur la Laïcité, quelque responsable catholique que ce soit, à quelque niveau que ce soit, ait demandé à l’Etat d’interdire la vente de viande le vendredi, traditionnellement jour du poisson dans la religion chrétienne.J’ai souvenir, en revanche, de séances de conseils municipaux auxquelles j’ai assisté, où, bien embarrassé, le Maire expliquait que, l’église du village datant d’avant 1905, il était possible à la commune de participer à la réfection de sa toiture, mais qu’il lui était strictement interdit de participer à la reconstruction de tout ce qui est à l’intérieur (c’était suite aux inondations de 1999 dans le Sud de la France). Et le Maire de bien préciser que si la construction de l’Eglise avait daté d’après 1905, la commune n’aurait en aucun cas pu participer à quelque réaménagement que ce soit.

Jusqu’à un passé relativement récent, les personnes vivant en France en ont accepté tant le fonctionnement politique et social, que culturel, ceci incluant son histoire et les bases de celle-ci, fondées en très grande partie sur les valeurs chrétiennes. Chrétiens, protestants, bouddhistes, athées, vivent en France sans haine à l’égard de l’autre, et respectant la pensée de chacun. Même nos curés, lorsqu’ils célèbrent des mariages, précisent que même si tout le monde présent ne partage pas les mêmes idées, le bonheur des mariés est partagé par tous en ces instants, quelles que soient les idées et valeurs de chaque personne présente.

Hélas, comme plus personne ne l’ignore désormais, exceptés ceux qui, à des fins électorales, l’occultent et entraînent dans leur sillage des militants aveugles et irresponsables, de nouvelles générations appartenant à une religion, une seule, en l’occurrence l’Islam, ont décidé, aidés par des imams bien installés en France et par des officines extrémistes bien planquées un peu partout, de mettre à mal cette laïcité.

C’est ainsi qu’au cours des dernières décennies, ils ont obtenu, des pouvoirs politiques :

  • la construction de mosquées aux frais du contribuable ;
  • l’aménagement des menus des cantines scolaires ;
  • les horaires de piscines publiques réservées aux femmes ;

et tant d’autres passe-droits.

Cela ne serait qu’un demi-problème, si l’Islam reconnaissait à tout un chacun le droit d’être catholique, juif, protestant, bouddhiste ou athée. Il n’en est rien. Ces organisations imposent l’Islam comme seule et unique religion légitime, et de ce fait n’en reconnaissent aucune autre. Et malheur aux musulmans qui renient leur religion : une fatwa frappe alors ces « chiens d’infidèles ».

Exiger le principe de réciprocité

La grande problématique, c’est que ceci ne se passe pas seulement en Iran, en Syrie ou dans cette chère Turquie, futur pays européen, en pleine phase de réislamisation. Cela se passe aussi partout en Europe, plus particulièrement en France, pays des « droits de l’homme ».

Que nous soyons catholiques, protestants, bouddhistes ou athées, nous avons une solution : aller spontanément à la rencontre de nos curés, de nos pasteurs, non pour entrer en religion si nous n’en avons pas le souhait, mais pour au moins reprendre pleine conscience de ce que sont les valeurs de notre civilisation. Et leur demander de faire pression auprès des plus hautes instances de leur corps religieux, pour que la reconnaissance de l’Islam soit subordonnée à un principe de réciprocité : tu me tolères, je te tolère ; tu ne me tolères pas, je ne te tolère pas.

Si cette action pouvait être menée de façon massive, nous reviendrions en France (et en Europe) à une pratique saine de l’Islam, telle qu’elle existait dans notre pays dans les années 60 : une pratique libre, en sphère privée, qui n’a jamais posé de problèmes de société et n’a jamais mis le feu aux banlieues.

Que l’Etat cesse sur sur-le-champ de financer quelque nouvel établissement religieux que ce soit : c’est à chaque religion de s’autofinancer.

Que l’Etat, propriétaire à 97% de la chaîne de restauration Quick, cesse de priver des milliers de clients catholiques, protestants, juifs, bouddhistes ou athées, de leur lieu habituel de repas, au nom du Hallal.

Que l’Etat en finisse avec la corruption (passive ?) par laquelle il transforme, jour après jour, un pays démocratique en une dictature théocratique.

Jean Lançon

islamdefrance928x1024.jpg

25 octobre, 2010

Petite comptine musulmane

Classé sous Anormalitées,Immigration — ameline18 @ 9:50

J’ai un p’tit boulot peinard,

Je dors bien, je me lève tard,

Pas de rendement, pas d’horaire,

Pas de patron, pas d’actionnaires

Je prêche à tort et à travers

Des couplets plus ou moins pervers,

Sans risque de me faire sacquer,

Je suis l’Iman de la mosquée !

Pas besoin d’aller au turbin,

J’ai une douzaine de bambins,

Et tous les mois grâce aux morpions,

Je palpe de grosses allocations.

J’suis un seigneur, j’suis un Imam,

J’ai le droit d’être polygame.

Et tous les soirs à la casbah,

Je me goinfre tel un gros rat.

On me laisse faire mon p’tit business,

Une femme et deux ou trois maîtresses.

Ici c’est cool, c’est le bonheur,

J’ai le beurre et l’argent du beur !

J’suis un barbu, j’suis un notable,

Un protégé, un intouchable.

Et j’appelle mon avocat,

Dès qu’on emmerde mes meufs en burqà

Et pendant que les Belges turbinent

Pour entretenir mes combines,

Moi j’me promène en djellaba,

Dans l’plat pays d’Ali-Baba ! ! !

begon00.jpg

 


24 septembre, 2009

L’Islam sera bientôt majoritaire en Europe. Par Destagnol Jacques

Classé sous Anormalitées,Immigration — ameline18 @ 8:35

J’ai récemment entendu un brave curé demander aux fidèles de prier pour que les étrangers, et en particulier les musulmans, soient mieux accueillis et respectés.

Bien ! Mais, à la réflexion, certaines questions me sont venues à l’esprit sur ce sujet :

1. Il est certes convenable de demander le respect de chaque personne humaine et de ses convictions. Cela vaut évidemment pour les musulmans en Europe, mais cela vaut également pour les chrétiens en pays musulmans.

Le prêtre aurait également pu demander à ses fidèles de prier pour les chrétiens persécutés et assassinés dans les pays musulmans. Si vous le pouvez, allez donc en pays musulman et essayez d’affirmer votre croyance chrétienne, vous aurez vite compris qu’il est préférable de vous taire ou de retourner chez vous…

2. Le brave curé en question pourrait également se poser les questions suivantes : en quelle année, dans les pays de l’UE, les musulmans seront-ils religieusement majoritaires ? En quelle année, dans les pays de l’UE, les musulmans seront-ils politiquement majoritaires ? En quelle année son église sera-t-elle transformée en mosquée ?

3. À titre d’indication, il pourrait, pour répondre à la première question, faire le test suivant : lors de la messe du dimanche, demander à tous les plus de 60 ans de sortir 5 minutes pour compter les fidèles restants dans l’église. Ce chiffre lui donnera approximativement le nombre de fidèles dans 20 ans compte tenu du faible nombre de nouveaux venus (et peut-être de l’absence de prêtres…).

Voici également d’autres éléments indicatifs :

- analyse du taux de fécondité des musulmans comparé à celui des chrétiens ;
- l’entrée de la Turquie dans l’UE apportera d’un coup 75 millions de musulmans qui pourront, d’après les principes de Bruxelles, circuler librement dans l’Union ;
- politique d’immigration des pays de l’UE (primes et allocations diverses allouées sans équivalent travail…) ;
- la construction de mosquées coûte cher ! Pour éviter ces frais, les États n’hésiteront pas à confier les églises vides aux musulmans (surtout si l’on tient compte du fait que les musulmans votent ou voteront prochainement…).
Pour ma part, j’ai fait quelques calculs, au demeurant fort simples, basés sur des extrapolations statistiques. Les résultats font froid dans le dos. En tête du peloton, la France sera religieusement et politiquement musulmane avant deux générations. Les autres pays suivent de près et l’euro-islam verra le jour beaucoup plus rapidement qu’on ne le croit…

Les Européens sont dans le rôle du mouton (tolérance, accueil, assistance…), alors que les musulmans sont dans celui du lion (conquête, violence et meurtre…).  Chacun connait hélas ! la fin de l’histoire : il faudra plier l’échine ou mourir !
Alors que nous nous affaiblissons dans la recherche des plaisirs (fêtes, jeux, sexe…), ils se renforcent chaque jour ; l’issue ne fait donc aucun doute !

moutonsmajorite.jpg

 

3 mai, 2009

La grippe porcine

Classé sous Anormalitées,Humour,Immigration — ameline18 @ 17:42

La grippe porcinne fait des ravages!!!!!!

 

J’en connais qui vont appeller ça un signe

 

COCHONS NOUS!!!!!!!!!! (euh cachons ^^)

 

Ndlr: Je ne vise jamais personne!

 

body3336nuxhunbptyegawb.jpg

Petite traduction :

- « Au nom du respect envers les sensibilités musulmanes… »  

 

 

- « Oh ! Mon Dieu ! » 

 

 

18 juillet, 2008

Quelques dires de Mohamed Sabaoui

Classé sous Immigration — ameline18 @ 11:36

Texte issu d’un porte parole islamiste (Mohamed Sabaoui)Notre invasion pacifique au niveau européen n’est pas encore parvenue à son terme.
Nous entendons agir dans tous les pays simultanément.
Comme vous nous faites de plus en plus de place, il serait stupide de notre part de ne pas en profiter. Nous serons votre Cheval de Troie.
Les Droits de l’homme dont vous vous réclamez, vous en êtes devenus les otages.
Ainsi, par exemple, si vous deviez vous adresser à moi en Algérie, ou en Arabie Saoudite, comme je vous parle maintenant, vous seriez, dans le meilleur des cas, arrêtés sur-le-champ.

Vous autres Français n’êtes pas en mesure d’imposer le respect à nos jeunes.
Pourquoi respecteraient-ils un pays qui capitule devant eux ?
On ne respecte que ce qu’on craint. Lorsque nous aurons le pouvoir, vous ne verrez plus un seul allogéne mettre le feu à une voiture ou braquer un magasin…
Les Arabes savent que la punition inexorable que mérite, chez nous le voleur, c’est l’amputation d’une main ».

Et, toujours du même Mohamed Sabaoui lors d’une interview récente :
Les lois de votre République ne sont pas conformes à celles du Coran et ne doivent pas être imposées aux musulmans, qui ne peuvent être gouvernés que par la Charia.
Nous allons donc oeuvrer pour prendre ce pouvoir qui nous est dû.
Nous allons commencer par Roubaix, qui est actuellement une ville musulmane à plus de 60 %.

Lors des futures élections municipales, nous mobiliserons nos effectifs, et le prochain maire sera musulman.
Après négociation avec l’État et la Région, nous déclarerons Roubaix enclave musulmane indépendante et nous impose­rons la Charia (loi de Dieu) à l’ensemble des habitants.

La minorité chrétienne aura le statut de Dhimmis. Ce sera une catégorie à part qui pourra racheter ses libertés et droits par un impôt spécial.

En outre, nous ferons ce qu’il faut pour les amener par la persuasion dans notre giron.
Des dizaines de milliers de Français ont déjà embrassé l’Islam de plein gré, pourquoi pas les chrétiens de Roubaix ?

Actuellement à l’université de Lille, nous mettons sur pied des brigades de la foi, chargées de ‘convertir’ les Roubaisiens récalcitrants chrétiens, ou juifs, pour les faire rentrer dans notre religion, car c’est Dieu qui le veut ! Si nous sommes les plus forts, c’est que Dieu l’a voulu.

Nous n’avons pas les contraintes de l’obligation chrétienne de porter assistance, à l’orphelin, aux faibles et handicapés.
Nous pouvons et devons, au contraire, les écraser s’ils constituent un obstacle, surtout si ce sont des infidèles.

photo4644643111.jpg

24 juin, 2008

L’inexorable suicide de l’Europe (Par Christian Lambert)

Classé sous Immigration — ameline18 @ 10:03

L’administration bruxelloise admet officiellement qu’il entre chaque année dans l’Union européenne, quelque 550 000 immigrés en provenance d’Afrique, du Moyen-Orient et de la Chine, plus des Sud-Américains andins. En réalité, il s’agit du double, c’est-à-dire plus d’un million.

Nous allons voir brièvement ce qu’il en est pays par pays.

 L’Italie tient la palme ces temps-ci. Il a fallu pour qu’on le sache, qu’un Tzigane agresse, viole et tue une jeune Italienne. Rome, alors, s’est vue contrainte de révéler que l’Italie, un pays encore plus mal gouverné que la France, ce qui n’est pas peu dire, compte désormais 3,7 millions d’immigrés, chiffre officiel, que 700 000 nouveaux arrivants ont été enregistrés en 2006 et que 560 000 Tziganes s’y sont fixés.
Plus de 100 000 d’entre eux sont arrivés depuis le 1er janvier 2007, donc en dix mois.
Plus de 50 % de la délinquance en Italie est le fait de ces « Roumains ». Il entre, par ailleurs, en Italie, chaque année, via l’île de Lampedusa quelque 60 000 immigrés en provenance de Tunisie et de Libye où le colonel Kadhafi reconnaît lui-même que son pays est envahi de « Subsahariens » qui attendent de gagner l’Europe et qui vont finir par y arriver. De façon générale, il est facile, apprend-on, de pénétrer en Europe par l’Italie où l’administration est « laxiste »…

En Grèce, c’est pire et Chypre est l’une des grandes portes de pénétration en Europe.

En France, rien n’a changé. On peut considérer qu’il entre toujours dans notre pays, 350 000 nouveaux immigrés par an, 70 % en provenant d’Afrique. Le nombre des visas accordés n’a pas diminué. Il est toujours de plus de 2 millions – 2 038 000 en 2006 – ce qui prouve que la lutte contre l’immigration déferlante est, comme le reste, purement verbale.

À ce propos, je note en passant que la commune d’Aulnay-sous-Bois, dans la Seine-Saint-Denis, vient de connaître quatre jours et nuits de combats de rue entre bandes d’« Afro-Maghrébins » et les forces de l’ordre, selon la presse elle-même. À Villiers-le-Bel, Val d’Oise, c’est plus grave encore. La police, attaquée au fusil, s’est révélée impuissante. Ces émeutes, pour être maîtrisées, relèvent désormais d’unités militaires spécialisées dans le combat de rue, d’autant que se constituent dans les banlieues des stocks d’armes de guerre en provenance des Balkans.

En Allemagne, se trouvent 4 millions de Turcs. Il en arrive chaque jour de nouveaux. Un Allemand m’a confié que les Turcs islamistes se sentaient beaucoup plus à l’aise pour pratiquer et exercer leurs activités en Allemagne qu’en Turquie musulmane !

En Grande-Bretagne, 50 puissantes associations musulmanes contrôlent des millions de fidèles en majorité pakistanais. On trouve désormais au Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, sous le sourire de sa gracieuse Majesté très chrétienne, des écoles coraniques où les enfants peuvent être recrutés pour en faire des kamikazes à la voiture piégée.

En Espagne, le sud est envahi par plusieurs millions de musulmans d’origine maghrébine. La reconquête annoncée de l’Andalousie par Al-Qaïda est en bonne voie. De plus, par les Canaries, arrivent chaque année, quelque 50 000 Sénégalais et Maliens, qui sont réconfortés, soignés, nourris et transportés sur le continent où ils reçoivent papiers et pécule, ce qui permet à beaucoup d’entre eux de se retrouver en France, direction Montreuil.

Aux Pays-Bas où vivent de nombreux Maghrébins, Antillais et Indonésiens musulmans, les troubles graves se multiplient. La presse écrit que la situation devient « à la française », c’est-à-dire : magasins pillés, voitures incendiées, affrontements très violents avec les forces de l’ordre.

La Scandinavie n’est pas en reste où l’on observe que, pour être au goût du jour, la Norvège a découvert et recruté, comme ministre de son gouvernement, une femme noire, francophone, originaire de la Martinique.

J’ajoute qu’il n’y a aucune politique commune européenne d’immigration. L’Espagne et l’Italie ont régularisé des millions de clandestins – formidable appel pour les autres – sans même informer leurs voisins.

En revanche, dans les pays de l’Est, pas d’immigrés. Pourquoi ? Parce que les pays de l’Est qui ont subi le communisme et qui donc sont sous-développés, ne distribuent pas allocations, logement, soins et instructions gratuits.

Certains disent qu’il ne faut pas dramatiser. Les grandes invasions du IV au VIIe siècles, ne s’en est-on pas finalement arrangé ? Grande ignorance. Il faut savoir en effet que ces invasions n’ont eu qu’un effet limité sur le peuplement de la France naissante. Généralement, en effet, les bandes d’envahisseurs, des pillards, ne comptaient que quelques milliers d’individus qui ne se sont pas fixés en France, sauf les Francs à l’est. De plus, assez rapidement, ces barbares se sont convertis au christianisme, plus exactement l’arianisme.

Il est vrai qu’à l’époque, la monarchie mérovingienne ne distribuait pas à ces barbares des allocations de toutes natures en leur déclarant : « Vous êtes une chance pour la France. Venez nombreux nous rejoindre avec vos grandes et belles familles ». À l’époque, on avait encore du bon sens.

Et maintenant que va-t-il se passer ? Sur le court et le moyen terme, l’immigration va continuer à déferler. Les troubles qui n’ont jamais été aussi élevés vont continuer à s’étendre et à s’aggraver, et sur le très long terme, l’Europe qui a créé la plus belle civilisation qu’ait engendrée l’humanité, va disparaître.

sensinterdit.gif

16 juin, 2008

Immigration : la guerre ethnique est engagée…Par Lambert Christian

Classé sous Immigration — ameline18 @ 19:15

Depuis des années, je dis et j’écris que l’immigration incontrôlée en majorité d’origine africaine qui submerge la France va finir en graves affrontements ethniques. Moyennant quoi, j’ai été traité de raciste et fasciste, en particulier par des associations et autres groupuscules qui militent en faveur du racisme anti-Blanc et anti-Français, mais qui sont néanmoins subventionnés par l’État.

Et voici – surprise – que Le Monde, journal de gauche et tiers-mondiste mais néanmoins sérieux, publie dans son numéro du 6 septembre( 2007), le dernier rapport des Renseignements Généraux sur les affrontements entre bandes d’Africains qui cherchent à s’entretuer et qui pillent et saccagent chaque fois qu’ils le peuvent dans toute la partie orientale de la région parisienne et de plus en plus à Paris même, jusqu’au Chatelet, sans parler d’autres grandes villes.

« On assiste à un phénomène de bandes ethniques composées en majorité d’individus d’origine sub-saharienne arborant une appellation, des codes ou signes vestimentaires, inspirés des groupes noirs américains… Les cinq premiers mois de 2007 ont été marqués par 129 affrontements entre bandes, soit une progression de 29 % par rapport à 2006 où l’on recensa 287 faits similaires… Les affrontements entre bandes sont essentiellement liés à des rivalités territoriales, elles-mêmes liées à la vente de drogues, héroïne, cocaïne, cannabis… La gare RER Chatelet-Les Halles, dite la “salle carrée” est à Paris un des hauts lieux du trafic des stupéfiants organisé par les immigrés africains…
À Athis-Mons (Essonne), une bande est ainsi uniquement composée de Cap-Verdiens. Au centre commercial de Grigny II, des membres de bandes se promènent avec des tee-shirts où figure l’inscription “Noir et fier”. Parmi eux, on retrouve la bande des « Blacks guérilla armée » spécialisée dans le vol à l’arrachée où les “Grigny hot boys”, des collégiens d’origine africaine auteurs de vols avec violence…
À Chanteloup-les-Vignes (Yvelines), ce sont des adolescents d’origine africaine qui se retrouvent dans des bandes appelées”les Microbes” ou “les Pestes”. À Torcy (Seine-et-Marne), la bande du Mail compte 90 jeunes organisés d’une manière tribale…

Ces formations délinquantes constituées en majorité d’individus originaires d’Afrique noire, ont la particularité d’instaurer une violence tribale ne donnant lieu à aucune concession avec un rejet violent et total des institutions et un total détachement quant à la gravité de l’acte commis… Outre les tensions communautaires traditionnelles entre Juifs et Africains ou entre Gitans et Maghrébins, on relève l’arrivée d’une nouvelle délinquance tchétchène… Le 6 novembre 2006, 17 douilles de 7,65 mm et 9 mm ont été retrouvées par la police après que des Tchétchènes eurent tiré sur un groupe de Maghrébins. »

On peut lire encore dans Le Monde ce que déclare le secrétaire du Syndicat Alliance en Seine-Saint-Denis : « À Paris, on s’alarme de trois courses-poursuites dans les rues de la capitale, mais chez nous, les règlements de compte entre bandes sont très fréquents pour ne pas dire quotidiens… Les jeunes en sont arrivés carrément au règlement de compte avec armes de guerre… »

Que va-t-il se passer maintenant ? La réponse est simple. Cette situation ne peut qu’empirer. Les immigrés d’Afrique noire seraient en France plus de deux millions, y compris de très nombreux clandestins, tous, au demeurant, cependant, plus ou moins assistés. Il en arrive quelque 300 000 nouveaux par an et 300 000 élèves du primaire sortent de l’enseignement, chaque année, presque analphabètes.

Ceci étant, et étant désastreux, je n’hésite pas à dire que le laxisme ou plutôt cette sorte de complicité de fait avec la délinquance des immigrés, le terrorisme islamique sous-jacent, la délivrance de visas à tout va de la part de nos « responsables » sont véritablement criminels. Qu’un brave Français qui aura reçu un coup de machette sur la tête ou qui aura vu son magasin dévalisé vienne me dire le contraire !

12 mai, 2008

L’Islam progresse en Europe (par Lassieur Pierre )

Classé sous Immigration,Politique — ameline18 @ 9:05

Ces dernières semaines, ont été portées à notre connaissance quelques informations intéressantes relatives à la propagation de l’Islam dans l’Union Européenne. Elles n’ont toutefois pas atteint le stade de la télévision, le sujet étant de ceux dont il est malséant de parler.

Il paraît donc que le Premier ministre turc, Erdogan, en voyage officiel en Allemagne, ne se serait pas gêné, lui, dans un meeting tenu à Cologne devant 16 000 Turcs, pour leur déconseiller l’assimilation et pour les inciter à conserver leur personnalité turque et à revendiquer des écoles et des universités turques dont le personnel enseignant viendrait de Turquie. Souvenons-nous qu’en décembre 2004, quand Erdogan est rentré de Bruxelles, après avoir arraché aux faibles dirigeants européens l’ouverture des négociations d’adhésion, il a été accueilli à l’aéroport d’Ankara par une foule qui portait des banderoles : « Vive le conquérant de l’Europe ! »

Dans le même ordre d’idées, on est étonné d’apprendre qu’à Bruxelles, capitale de l’Europe, un tiers de la population est musulmane et que, du fait d’une natalité abondante, les musulmans devraient y être majoritaires dans vingt ans. En outre, ils sont de plus en plus pratiquants, et spécialement les jeunes. Que ce soit à Bruxelles ou ailleurs en Europe, cette dynamique s’accompagne malheureusement de revendications qui troublent les collectivités, surtout les établissements scolaires ou universitaires et les entreprises.

Les cantines sont désorganisées par la consommation ou la non-consommation du porc. Le port du voile est un autre sujet de discorde, qui paralyse les chefs d’entreprise. Ceux-ci tremblent d’être condamnés par la HALDE, le tribunal chargé de réprimer notamment les adversaires du métissage.

Les prières, le front contre terre, arrêtent les machines plusieurs fois par jour. Tout cela, qui est l’Islam, ardemment défendu par nos politiques, peut finalement paraître assez anodin. Cependant, de telles pratiques contribuent à changer l’atmosphère dans laquelle vivent les Français et les obligent à côtoyer un exotisme qu’ils n’ont pas choisi ou, même, qui leur déplaît peut-être foncièrement.

Islam et islamisme

Malheureusement, comme toutes les religions, l’Islam sécrète un extrémisme, qu’on appelle volontiers l’islamisme. Celui-ci n’a pas pour règle seulement le Coran (lequel n’est pas toujours aussi tolérant et miséricordieux qu’on voudrait nous le faire croire), mais aussi la charia, qui prescrit un certain nombre de mesures à adopter à l’égard d’individus de deuxième zone, tels les non-musulmans et les femmes.

Si l’on admet que l’obligation imposée aux chrétiens de monter non à cheval, mais à dos d’âne n’a plus guère de sens aujourd’hui, restent appliquées l’interdiction pour une musulmane d’épouser un chrétien (le sexe masculin étant prédominant, les enfants deviendraient chrétiens, ce qui est inadmissible) et l’interdiction faite à tout musulman de se convertir à une autre religion. Dans ce dernier cas, la sanction est la mort. C’est ainsi qu’au Proche et au Moyen-Orient et en France même, des malheureux vivent cachés, par peur d’être assassinés.

De même que le port du voile et les exigences alimentaires sont contraires à la laïcité, les cruautés de la charia sont absolument contraires aux droits de l’homme. On peut même penser que l’impossibilité de quitter la religion islamique assimile celle-ci à une secte. En effet, l’une des caractéristiques des sectes est d’exercer une telle pression sur leurs membres qu’ils ne peuvent plus les quitter, qu’ils sont en quelque sorte prisonniers.

Or, Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur et des Cultes, a créé le Conseil français du culte musulman en 2002. Il s’agissait de réunir les principales fractions musulmanes de France en un organisme représentatif qui pourrait être l’interlocuteur du gouvernement. Malheureusement, si notre actuel président a fait signer aux participants une déclaration « confirmant leur attachement aux principes fondamentaux de la République », il a omis de les faires renoncer solennellement à la charia et aux versets belliqueux du Coran. Les choses auraient été claires, alors que nous demeurons dans l’ambiguïté de gens qui, après avoir souscrit, en apparence, à la laïcité et aux droits de l’homme, continuent de révérer des textes parfaitement incompatibles avec la laïcité et avec les droits de l’homme…

 

Article tiré du journal les4verites

Islamisation de la France ( par Marc Rossi )

Classé sous Immigration,Politique — ameline18 @ 8:42

L’islamisation de la France est en marche. Cela était à prévoir et il est étonnant que cette invasion ne choque personne. Il s’en trouve même qui approuvent et aident l’invasion : les nouveaux collaborateurs. Nous regardons notre histoire dans un rétroviseur, nous ne cessons de nous lamenter et de pleurer sur nos défaites et nos manquements, nous en sommes aveuglés au point de ne pas voir le présent et encore moins d’envisager le proche avenir.

Les Français continuent à vivre dans l’insouciance. On pense aux vacances, aux « raves parties », aux fêtes, aux revendications. On perd son temps en palabres sur tout et sur rien mais principalement en critiques et contestations à l’égard des décisions gouvernementales. Pendant ce temps, l’invasion musulmane qui, jusqu’à présent s’infiltrait subrepticement, s’installe depuis peu plus ouvertement. Les musulmans imposent leurs mœurs avec de plus en plus de tapage et d’exigence. Ce fut d’abord, lors des fêtes de l’Aïd, l’égorgement des moutons dans les appartements et dans les rues ; il a bien été mis un semblant d’ordre, mais ne nous y trompons pas, ce n’est que partie remise : la religion commande. Ce fut ensuite le port du voile à l’école qui continue à faire grand bruit et le feuilleton n’est pas terminé. C’est ensuite l’ouverture de collèges musulmans : je doute fort que l’on y enseigne Corneille, Racine et Molière ! Je serais curieux de savoir comment est traitée l’histoire de France si toutefois cette matière paraît au programme ! Ces matières sont-elles seulement enseignées dans nos écoles ? En revanche le Coran doit être la matière principale alors que dans nos écoles, l’instruction religieuse y est bannie, sauf, bien entendu dans les écoles religieuses, et encore ! C’est à voir ! Enfin la pression islamique se fait plus précise : on réserve des créneaux horaires pour les femmes musulmanes dans certaines piscines, ne doutons pas que cette pratique s’étendra sur tout le territoire. C’est maintenant dans les hôpitaux que les femmes musulmanes exigent d’être accouchées ou soignées par des femmes médecins et non par des hommes. Avec cette contrainte, ajoutée aux « trente cinq heures », les chefs de clinique ont du souci à se faire pour l’établissement des tours de garde ! C’est dernièrement l’introduction d’Imams dans les prisons, en attendant que s’instaurent dans les usines et les bureaux, des « pauses-prières » journalières imposées par le Coran ? Ne rions pas, cela arrivera tôt ou tard. Et tout cela au nom des « droits de l’homme », de l’égalité et autres fadaises.

La France, oublieuse de son passé chrétien, s’éteindra noyée, étouffée par le nombre, avec des autorités dans l’impossibilité d’agir fermement. La France laïque des années 1900 n’a pas pris de gants pour expulser « manu militari » les prêtres et les Sœurs hors des couvents, des églises et des hôpitaux et des écoles ! La laïcité reste encore haineuse et principalement orientée contre l’église catholique ; elle est plus tolérante vis-à-vis de l’invasion islamique…

Le port du voile n’est ni plus ni moins qu’une provocation ; en Tunisie les jeunes femmes ne le portent plus depuis longtemps ! Alors pourquoi être plus royaliste que le roi : pourquoi les musulmanes de la deuxième, voire de la troisième génération, vivant dans un environnement laïc se sentiraient-elles subitement obligées d’extérioriser leur appartenance à l’islam. Il est indéniable qu’elles y sont contraintes par des parents eux-mêmes travaillés par les Imams.

Il manque en France un gouvernement fort qui interdise le port apparent d’un quelconque signe distinctif religieux dans les écoles, lycées, universités et autres lieux publics sous peine d’amendes pour les nationaux et d’expulsion pour les étrangers. Il faut, en France, un retour à l’exercice effectif de l’autorité. Vingt ans de laxisme socialiste ont laissé la France dans un triste état de délabrement général, et on ne peut demander au gouvernement actuel de redresser la barre en trois ans ; le voudrait-il qu’il ne le pourrait pas, tant il se heurte aux bombes à retardement laissées

par les socialistes et à la « propagande » des médias.

Pendant que l’on « blablate », que l’on débat sur « le sexe des anges » et qu’au sein de la majorité, M. Bayrou cherche des « querelles d’allemand », l’Islam s’installe, en riant sous cape.

Par deux fois au cours de notre histoire, les musulmans ont tenté d’envahir l’Europe, par deux fois, ils ont été arrêtés, mais cette troisième fois sera pour eux la bonne. Laisser la France s’islamiser, ce n’est même plus du laxisme mais de la trahison, n’en déplaise à quiconque. C’est renier son passé et son histoire dont on a occulté sciemment les plus belles pages pour se répandre en repentances injustifiées. Le réveil sera dur pour la jeunesse française.

 

 Article tiré du journal les4verites

1043873320small1.jpg

 

La Meuse indépendante |
VILLENEUVE AUTREMENT |
Unissons nos énergies pour ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LUNEL ELECTIONS MUNICIPALES...
| LA WALLONIE, FRANCE DE SAMB...
| entente municipale st bonne...