The new world

2 juillet, 2008

Barack Hussein Obama (Par Christian Lambert)

Classé sous Politique — ameline18 @ 10:36

Barack Hussein Obama, désormais candidat désigné des démocrates à l’élection présidentielle du 4 novembre, pourrait être le prochain président des États-Unis, c’est-à-dire l’homme le plus puissant du monde. Aussi bien, la presse et la majorité de l’intelligentsia françaises commencent à se pâmer de bonheur.
Pensez ! Un Africain-américain, un presque Noir dont le père avait été gardien de chèvres au Kenya, quel personnage adorable, quelles perspectives admirables ! Il aurait été complètement noir comme un bantou de la forêt congolaise, ç’aurait été mieux encore, mais enfin, il est à demi-noir et peut-être même un peu musulman, (« Un homme de race noire et fils d’un musulman », titre la presse arabe).
Ne s’appelle-t-il pas Hussein, comme le troisième imam des chiites, petit-fils de Mahomet ? Enfin, les États-Unis vont connaître la vraie démocratie !

Tout ceci est bien sûr grotesque et s’inscrit dans la mentalité décadente de l’Occident et surtout de la France. Déjà, il y a quatre ans, la presse française avait vigoureusement fait campagne pour le candidat démocrate opposé à George Bush. John Kerry avait même été reçu très ostensiblement par Jacques Chirac à l’Élysée. Imaginons un instant que les États-Unis aient fait, eux, campagne en faveur d’un candidat adversaire de Chirac. Aussitôt, on aurait dénoncé les odieuses ingérences de l’impérialisme révoltant de Washington. Passons. Le gauchisme français est assurément irritant et souvent idiot, mais il n’a aucune importance sur le sort du monde.

Ce qui en a davantage, c’est la politique que pourrait conduire au Proche et au Moyen Orient Hussein Obama. Son programme comporte – et c’est là l’essentiel – le retrait précis et rapide des forces américaines d’Irak. Sans doute, les hommes politiques ne tiennent pas leurs promesses, leur stratégie consistant à attraper l’électeur comme la confiture attrape les mouches et Obama ne fera pas exception.

Ceci étant, il faudra bien que Hussein, s’il est élu, procède à des retraits d’Irak. Or, les progrès réalisés en Irak par les forces américaines et quelques-unes de leurs alliés sont très précaires. Sans l’armée américaine, l’Irak tomberait en moins de six mois entre les mains d’Al Qaïda. Nous aurions alors un bloc islamiste qui s’étendrait du Pakistan, qui a la bombe atomique, jusqu’aux rivages de la Méditerranée, où le Liban n’est plus qu’une dépendance de la Syrie et de l’Iran, par Hezbollah interposé, ainsi que la Palestine avec le Hamas. Or, l’objectif de l’islam intégriste est, comme chacun sait, d’anéantir Israël et de chasser les monarchies du Golfe, saoudienne et émiratis. L’islam pourrait ainsi asservir le monde par la possession du pétrole. Si ces menaces devenaient réalité, que se passerait-il ?

Hussein Obama ou pas, les États-Unis et de façon générale l’Occident ne pourraient accepter de telles éventualités pour des raisons évidentes, politiques et économiques. La guerre alors reprendrait et, cette fois-ci, sur une tout autre échelle que celle qui est menée en Irak. Ne parlons pas du prix du pétrole qui augmenterait encore probablement dès l’éventuelle victoire électorale d’Obama. Le baril de pétrole à 250 dollars placerait l’économie occidentale sur la voie de l’effondrement et ce n’est pas une hypothèse fantaisiste. Imagination pessimiste dira-t-on.
Je répondrai à cela que, sans être un spécialiste de l’arabo-islamisme, j’ai passé près de quatre ans non pas avec, mais à côté des talibans, en Afghanistan, scrutant chaque jour la situation en Iran et au Pakistan qui joue parfaitement le double jeu et alimente en effectifs et en armement 80 % des talibans qui opèrent en Afghanistan.

De façon générale, je suis en mesure d’affirmer que l’ignorance de la réalité islamiste en Occident, dans l’opinion comme chez les responsables politiques, est stupéfiante. Ces populations musulmanes, dont la grande majorité vit encore au premier siècle de l’Hégire (viie siècle ap. J.-C.), souvent dans la misère, façonnées par le Coran et la charia, nourrissent une haine inextinguible contre l’Occident judéo-chrétien, ravivée encore par la fin de la domination coloniale de l’Occident. Pour ces peuples, le rêve est de supprimer le juif, le chrétien et le mécréant, de façon à faire régner l’ordre d’Allah sur terre en attendant les félicités du paradis.

La récente et solennelle visite de Nicolas Sarkozy à Beyrouth entouré des leaders de la gauche française, y compris le Parti communiste, est révélatrice de cette ignorance et de cette naïveté. Si vous ne me croyez pas, informez-vous sur le sort qui est fait aux chrétiens aux Proche et Moyen Orient, en particulier au Liban, la « Suisse de l’Orient », comme on disait autrefois…

Christian Lambert
Ancien Ambassadeur de France

Une Réponse à “Barack Hussein Obama (Par Christian Lambert)”

  1. jean dit :

    bonjour
    je ne sais pas faire de long discourt je dirais tout simplement que se blog et ses articles sont ECXELLENT !!!!! j’adore et c’est tellement vrai
    bonne continuation

Laisser un commentaire

La Meuse indépendante |
VILLENEUVE AUTREMENT |
Unissons nos énergies pour ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LUNEL ELECTIONS MUNICIPALES...
| LA WALLONIE, FRANCE DE SAMB...
| entente municipale st bonne...